EN VUS Profil - Nina Penda Faye, journaliste

  • Source: : EnquetePlus | Le 22 décembre, 2013 à 10:12:19 | Lu 14567 fois | 16 Commentaires
content_image

EN VUS Profil - Nina Penda Faye, journaliste

Pur produit du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI), Nina Penda Faye est un modèle de réussite pour la jeune génération de journalistes dans la sphère audiovisuelle sénégalaise.

 

Depuis l’entame de la deuxième saison de l’émission généraliste ‘’Le grand rendez-vous’’ sur la 2S tv, au mois d’octobre dernier, la présence de Nina Penda Faye, sa nouvelle chroniqueuse, est remarquée sur le plateau. Au-delà de la perspicacité de ses  interventions, le charme naturel et la simplicité féminine qu’elle dégage séduisent le public abonné à l’émission présentée par Alioune Ndiaye.

Ancienne productrice extérieure de Radio Sénégal, Nina n’a pas hésité à quitter ses fonctions de Directrice des programmes à Convergence FM, pour relever le défi de la télévision.

La passion pour le journalisme de cette Sérère, native de Ndiaganiao, découle d’une ambition nourrie depuis le début des ses études secondaires au lycée John Fitzgerald Kennedy de Dakar. Elle fait partie d’une génération de bacheliers qui avaient choisi de passer le concours d’entrée au CESTI, en 2000.

’’Je me suis préparée au concours du CESTI et Dieu a fait que je figurais parmi les dix-huit Sénégalais retenus sur plus de mille cinq cents candidats, pour l’année 2000-2001’’, confie humblement Nina, dans le salon de son domicile. En remplissant le formulaire du CESTI, Nina avait opté pour la télévision. Mais, à l’issue de sa première année, Lamine Touré, son professeur qui avait décelé chez son étudiante d’autres qualités, dont une diction parfaite, la persuada de faire de la radio.

Elle suivit les conseils de son professeur et orienta sa formation vers la radio. Sortie de la promotion 2004, Nina débuta sa carrière de journaliste par la presse écrite, avec un stage à l’Agence de presse sénégalaise (APS). ’’Notre professeur de presse écrite nous avait dit combien il était important de commencer par l'écriture d'agence. Parce que l’Agence de presse sénégalaise est la matière première d’un journaliste. Et c'est de là que partent toutes les informations’’.

En 2002, Lamine Touré, son ancien professeur de radio au CESTI, l'intégra à Dakar FM, avant que Nina ne fasse son stage professionnel à Radio Sénégal. ''Après mon stage à Radio Sénégal, Seynabou Kor, la Directrice de l'époque, m'avait demandé de rester. C'est ainsi que je suis devenue productrice extérieure, pendant trois ans'', rapporte-t-elle.

Après avoir vécu une expérience professionnelle riche à la RTS, Nina Penda Faye débarqua sur les ondes de la radio Nostalgie. Pendant dix-huit mois, elle apprit à faire de la production, en dehors de ses activités de journaliste, grâce à un programme avec le service de coopération de l'ambassade de France à Dakar qui soutenait l'une de ses émissions. Tous les mois, elle  consacra une émission à la coopération entre le Sénégal et la France.

Cette expérience lui permit d'obtenir une bourse pour aller suivre une formation d'animation radio à l'École supérieure de journalisme de Montpellier, avec une expérience à Radio France Bleu Drôme Ardèche, à Valenciennes, au Sud de la France en 2006. Une année plus tard, elle quitta Nostalgie pour travailler avec Michel Diouf à Première FM de Madiambal Diagne. En 2008, Nina retrouva Lamine Touré, son ancien professeur, à Convergences FM où elle fut nommé chef de desk, directeur des programmes et directrice, pendant deux ans.

''Les médias et les conflits'', est le projet sur lequel Nina Penda Faye a travaillé, en compagnie d’Eugénie Rokhaya Aw, il y a deux ans. Depuis octobre 2013, elle est chroniqueuse pour l'émission hebdomadaire ''Le grand rendez-vous''. Mamadou Thior, qui fut son encadreur à la RTS, témoigne :''Il y a bientôt dix ans que j'ai encadré Nina Penda Faye. Elle venait d'arriver du CESTI. Elle devait faire son stage obligatoire.

Personnellement, je l'ai toujours connue, comme une vraie battante et une femme entreprenante. A l'époque, elle aimait beaucoup la culture, qui l'intéressait. Et je me rappelle très bien qu'elle avait fait une très belle couverture sur le décès de Feu Ndongo Lô. Elle avait dit son reportage avec beaucoup d'émotion. C'est ça le journaliste. Il faut juste savoir comment s'y prendre.

C'est une dame qui a très tôt su ce qu'elle voulait faire. Elle surtout su placer son pion, pour s'affirmer. Malgré sa jeunesse dans le métier, elle a très tôt su se responsabiliser au niveau de la radio panafricaine. Tout ça est à son actif. C'est quelqu'un qui veut toujours découvrir, en allant vers les autres. C'est aussi ça un bon journaliste. Il faut être très curieux dans le métier et Nina l'est. En termes de qualité humaines, c'est une forteresse''.

Une fille de caserne

Née sous le signe du capricorne, le 15 janvier 1979, Nina Penda Faye est une Sérère pur jus qui maîtrise bien le dialecte de ses parents. Dès l'âge de deux ans, elle quitte son village natal de Ndiaganiao pour suivre son père, un gendarme affecté à la Légion de gendarmerie de Mbao, dans la banlieue dakaroise. Nina va passer vingt années dans les casernes, aux basques de son Pierre Faye de père, qui a servi durant seize années dans la garde rapprochée du Président Abdou Diouf.

Après Mbao, la famille dépose ses valises à la caserne du Front de terre. Nina est inscrite à l'école privée catholique Notre Dame de Liban où elle passe tout son cycle primaire. Ensuite, elle est orientée au collège d'enseignement moyen de Grand-Yoff sur demande de ses parents, après l'entrée en sixième. Le Bfem en poche, Nina découvre l'enseignement secondaire au lycée John Fitzgerald Kennedy de Dakar où elle décroche le Baccalauréat. 



Auteur: enqueteplus - EnquetePlus






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (15)


Le Thiedo En Décembre, 2013 (10:29 AM) 0 FansN°: 1
cela ne surprenait pas qu'elle soit une valeur sure du sine.



Nous aimons bien ses interventions de même que son collègue Kémi.L'émission est d'une trés haute portée parce qu'elle conscientise les africains pour qu'ils comprennent les enjeux du monde actuel face à l’hypocrisie de l'occident



Le Thiedo vous soutient vivement!!!!
Bof En Décembre, 2013 (11:10 AM) 0 FansN°: 2
Elle n'est pas transcendante non plus, même si elle pose des questions pertinentes des fois. L'émission est trop orientée vers le panafricanisme maintenant. Elle est en train de s'enfermer dans une logique contraignante. Les gens sont capables de penser par eux-mêmes, ce n'est pas la peine de leur servir une propagande.
Fdf En Décembre, 2013 (11:22 AM) 0 FansN°: 3
BIEN PENSANT SI CELA PEUT SERVIR
Ron En Décembre, 2013 (12:41 PM) 0 FansN°: 4
un coeur à prendre ou bien
Non Non Et Non ! En Décembre, 2013 (17:43 PM) 0 FansN°: 1
djabarou djambour la dÉ ! grand bob da lay rÉy dÉ !
Mosdahir En Décembre, 2013 (14:09 PM) 0 FansN°: 5
Non Ndiaganiao c le coeur de Diéguém donc Penda né pas du Sine

Fatou Cisse En Décembre, 2013 (14:19 PM) 0 FansN°: 6
j ai travailler avec nina a la radio premiere fm elle est une femme brave et sincinre s est une plaisir qu elle va en avant surtout est pacifique elle deteste les querelles memes dans ses intervations toute souriante mais n empeche pas de te dire la verite NINA je garde de bon souvenir fonce et avance . je te suis depuis ITALY tu fais la fierte de ta maman
Français En Décembre, 2013 (14:30 PM) 0 FansN°: 7
Valenciennes je crois se trouve au nord de la France et no au sud



Elle est sortie de Cesti en 2004, alors que "En 2002, Lamine Touré, son ancien professeur de radio au CESTI, l'intégra à Dakar FM, avant que Nina ne fasse son stage professionnel à Radio Sénégal. ''Après mon stage à Radio Sénégal, Seynabou Kor, la Directrice de l'époque, m'avait demandé de rester. C'est ainsi que je suis devenue productrice extérieure, pendant trois ans'', rapporte-t-elle..



Peut être que je suis le seul mais je n'ai pas bien compris ...



Bonne fête et bon courage
Brand En Décembre, 2013 (14:33 PM) 0 FansN°: 8
Depuis quand Valenciennes est au Sud de la France.Ce journaliste devrait revoir sa géographie.Une faute d'orthographe c'est moins grave mais une faute historique genre mélanger les événements ou les dates ou bien une faute géographique(mal situer les localités) c'est pire surtout venant d'un journaliste.
Thiessois En Décembre, 2013 (16:07 PM) 0 FansN°: 9
Quelqu´un peut me dire comment sont faits les articles de SENEWEB ? Les commntaires, bof, ce sont des gens comme moi: pleins de fautes, ce n´est pas grave. Mais les articles, s´ils sont de journalistes, alors j´aimerais bien savoir de quelles écoles ils sortent ces gens là. Ensuite SENEWEB doit quand meme avoir des gens aussi qui revoient les articles , non ? S´il y´a une censure pour les vilains textes ( qui ne fonctionne pas non plus ) alors on est en droit de se pose des questions !
Journaliste Yui En Décembre, 2013 (16:27 PM) 0 FansN°: 10
Nina va passer vingt années dans les casernes, aux basques de son Pierre Faye de pere.Je me demande si les journalists lisent les articles qu'ils publient. Comment peut-on dire "aux basques de son Pierre Faye de pere."
Thezou En Décembre, 2013 (16:49 PM) 0 FansN°: 11
Diadieuf Mme Lahoud.Domoromou espece ci yena journaliste yi.Thia kaname
Setlou En Décembre, 2013 (20:15 PM) 0 FansN°: 12
Juste une question NINA, pourquoi tu regardes Alioune quand tu développes. On a l'impression que tu cherches l'approbation du Boss !!!
Bro En Décembre, 2013 (20:17 PM) 0 FansN°: 13
J aime beaucoup cette femme qui est une fierté nationale eu égard à tout ce qu elle accomplit notamment lors de ce que je considère comme la meilleure émission du paysage audiovisuel sénégalais ( maa sha la )

La seule chose qui me sidère c est l heure ultra tardive a laquelle elle passe. C est à croire que priorité doit être laissée à la médiocrité .

Dommage ......



Sénégalaise ment..
Bro En Décembre, 2013 (20:20 PM) 0 FansN°: 14
SENEGALAISEMENT. Pour mou lér.
Leus En Décembre, 2013 (23:26 PM) 0 FansN°: 15
ELle est pro

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com